AMIRIS : Evaluation des risques professionnels & Formations « santé et sécurité au travail »

AMIRIS

« Gagner en performance »

  • Michel AUBERT
  • Adresse : 13 rue Calas
  • Code postal : 69004
  • Ville : LYON

amiris EvrP formations

Qui suis-je :

Intervenant en prévention des risques professionnels – IPRP enregistré auprès de la DIRECCTE, formé à l’évaluation des risques professionnels par la CARSAT et titulaire d’un Diplôme Universitaire de Qualité de Vie au Travail – QVT,  j’accompagne, depuis plus de 10 ans, les entreprises dans l’amélioration des conditions de travail.

Formateur appartenant au réseau prévention de la CARSAT/INRS, je propose des actions de formation et/ou de sensibilisation sur les thématiques de la santé et la sécurité au travail

Ma motivation :

Mettre à disposition l’ensemble de mes compétences pour aider les entreprises à développer leur performance tout en améliorant les conditions de travail des salariés qui la composent

La performance de l’entreprise dépend de la sécurité et la santé des femmes et des hommes qui la composent

Prestation d’accompagnement

Comment mettre en place le document unique (DUEvRP) ?

Mais qu’est-ce que le DUEvRP ?

Le DUEvRP correspond à un inventaire des rsques auxquels sont soumis les salariés pour chaque unité de travail de l’entreprise.

Comment définir les unités de travail de l’entreprise ?

duerpCela revient à découper virtuellement l’entreprise en plusieurs ensembles ;

Chacun d’entre eux regroupant des salariés exposés à des risques et/ou des conditions de travail similaires.

Pour déterminer les unités de travail, partir d’un plan :

a- Entourer  les différentes  zones d’activité comme par exemple, production, réception, accueil … cela permettra d’avoir un premier découpage  géographique

b –  Réunir différents acteurs (Direction, chef de service CSE et salarié) afin d’ajuster ce découpage géographique en fonction des « caractéristiques/contraintes métiers » de manière à ce que chacun se reconnaisse dans une unité de travail.

Comment faire un inventaire des risques ?

Pour chaque unité de travail

  • Repérer les dangers auxquels sont soumis les salariés,
  • Identifier le risque d’atteinte à la santé et sécurité des salaries pour chaque danger repéré,
  • Evaluer* le risque, c’est-à-dire apprécier la probabilité de l’apparition des conséquences du danger (le dommage),
  • Rechercher des actions de prévention à mettre en place pour supprimer ou diminuer les risques évalués. Ces actions seront basées sur les 9 principes généraux de prévention ( L. 4121-2)

*Pour évaluer les risques, il est nécessaire, au préalable, de définir des critères d’évaluation, comme par exemple la fréquence/durée d’exposition (au danger) , la gravité probable, les mesures de prévention existante, le nombre de personnes exposées….

Mise à jour du DUEvRP (Article R4121-1 et 2 du code du travail)

Une mise à jour du DUEvRP sera réalisée à chaque modification de l’environnement, organisation ou condition de travail comme par exemple :

  • Mise en place d’action de prévention suite à l’analyse de dysfonctionnent / d’accident, d’incident, …
  • Mise en place de nouveau process de production, de nouveau équipement, de nouveau site, …
  • Mise en place d’une nouvelle organisation de travail, d’un nouvel organigramme, …

Cette mise à jour devra se faire, à minima, une fois par an.

Je vous accompagnerai dans la réalisation et la mise à jour du DUEvRP

 

Pourquoi mettre en place un DUEvRP (document unique d’évaluation des risques professionnels) ?

Le DUEvRP

Depuis 2001, L’employeur a l’obligation de « prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et de protéger la santé physique et mentale des salariés qu’il emploie

Ces mesures comprennent :

  • Des actions de prévention des risques professionnels
  • Des actions d’information et de formation ;
  • La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.

L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes. » (art.L.4121-1 du code du travail).

Pour mettre en place des actions de prévention, l’employeur est tenu d’évaluation les risques pour la santé et sécurité des salariés » ( art.L.4121-3 du code du travail)

Cette évaluation et/ou sa mise à jour est transcrite dans un document unique (Art. R4121-1): c’est le DUEvRP et les actions de prévention issues de cette évaluation alimenteront chaque année le plan annuel de prévention des risques professionnels.

Accessibilité du DUEvRP (Article R4121-4)

Le Document Unique est tenu à disposition de tous les salariés, CSE, DP, médecin du travail, Inspection du travail, contrôleur de la CARSAT.

Responsabilité de l’employeur

En cas du non-respect de ses obligations l’employeur s’expose à voir sa responsabilité engagée ;

  • Responsabilité pénale (pour manquement à la réglementation en vigueur)
  • Responsabilité civile (avec réparation du préjudice par indemnisation)

L’employeur a une obligation de résultat.

Comment développer les performances de l’entreprise ?

La performance générale de l’entreprise est le fruit de l’optimisation de sa :

  • Compétitivité économique de l’entreprise (avantage concurrentiel, qualité produit, innovation, service, …)
  • Gestion financière (retour sur investissement, Création de valeur, rentabilité, …)
  • Gestion organisationnelle (Qualité de production, relation client/fournisseurs, respect des engagements, stabilité de l’outil de production, …)
  • Responsabilité sociétale – RSE (engagement de l’entreprise dans les domaines environnementaux, humain, culturel, …)
  • Gestion des ressources humaine qui est appréciées au regard des données sociales de l’entreprise qui traduit qualité de vie- QVT – au travail dans l’entreprise (absentéisme, nombre d’accident de travail/ de trajet /de maladie professionnelle, Turn-over, formation professionnelle, égalité homme/femme, …).

La performance de l’entreprise est déterminée par sa gestion des Ressources Humaines. Son amélioration passe obligatoirement par l’amélioration des conditions de travail des salariés qui la composent.

Je vous accompagnerai dans cette démarche notamment dans :

  • L’analyse de l’absentéisme
  • L’Analyse de la surcharge de travail
  • Diagnostic des risques Psychosociaux – RPS
  • La conduite du changement

Absentéisme : Vous vous posez des questions sur l’absentéisme ; Vous pensez que votre taux est trop élevé, vous souhaiterez le réduire.

Avant tout il faut différencier :

  • Les absences liées à l’activité professionnelle des salariés (accidents de travail/trajet et les maladies professionnelles).
  • Les absences ayant d’autres origines.

lunettes sur bureau Dans le premier cas, la diminution de l’absentéisme réside dans l’évaluation des risque et la mise en place d’actions de prévention (formation, sensibilisation, protection, …)-  DUEvRP.

Dans le deuxième cas, même si, dans la plupart des cas, ces absences sont liées à l’état de santé du salarié ou d’un de ses proches, il peut y avoir d’autres causes et notamment des causes liées à l’entreprise comme la dégradation des relations sociales, non reconnaissance du travail, la démotivation, problèmes relationnels dans l’équipe, … . ;

« Quand on n’est pas bien dans son emploi ; on ne s’y investit pas. »

Un taux d’absentéisme qui augmente peut refléter un dysfonctionnement de l’entreprise

Je procèderai à un diagnostic de l’absentéisme et vous accompagnerai dans la recherche de solutions 

La surcharge de travail : Vos salariés se plaignent d’être surchargé, de ne pas avoir le temps de réaliser leur travail.

On parle de surcharge de travail lorsque la quantité de travail à réaliser dépasse ce que l’on est capable d’accomplir dans le temps imparti.

noyé de travailLa quantité de travail est généralement le seul indicateur pour déterminer la charge de travail (nombre d’unité produite, de ligne, erreur de saisie, de dossier traité, …).

Mais comment déterminer le temps imparti ?

Ce temp est individu-dépendant et est fonction de différents facteurs comme :

  • Physiques – (santé),
  • Cognitifs/ mental – (valeurs & croyances, éducation, connaissance, expérience, l’autonomie…)
  • Sensoriel /émotionnel – (relations sociales, environnement, organisation/management, état émotionnel, …)

Quelles sont les conséquences d’une surcharge de travail durable sur la santé des salariés ?

La surcharge de travail est un ressenti qui est :

  • Génératrice de stress pouvant aller jusqu’au burn-out voire l’état dépressif (maladie psychiatrique)
  • Un facteur de démotivation induisant souvent le présentéisme
  • Une source de diminution de la performance de l’entreprise notamment par la perte de compétences (démotivation, arrêt de travail, démission, …)

La surcharge de travail ne se règle pas forcement par une augmentation des ressources.

Je vous accompagnerai dans l’analyse de la surcharge de travail et le recherche des causes

Les risques psychosociaux – RPS : Comment mon entreprise peut-elle agir sur les RPS qui sont des risques qui touchent la personne et dont l’origine peut-être autant d’ordre privé que professionnel ?

Effectivement, les RPS sont dues à une multitude de facteurs dont certains sont d’origine professionnelle (6 facteurs Gollac). Il est important, pour l’entreprise, d’identifier les facteurs de risque qui lui incombent afin de mettre en place des actions de prévention.

Quelles sont les conséquences des RPS ?

Les RPS se manifestent par des syndromes de décompensation comme :

  • mal de têtePhysiques/physiologique (maux de tête, douleurs articulaire, troubles du sommeil, perte d’appétit, syndrome cutanés, sensations d’oppression, sueur, …)
  • Emotionnels (Sensibilité, nervosité, crise de larmes ou nerf, angoisse, tristesse, mal être ; …)
  • Intellectuels/cognitif (Perturbation de la concentration, erreurs, oublis, difficultés à prendre des initiatives, manque d’entrain, …)
  • Comportementaux (Comportement violent/agressif, diminution de la tolérance, recourt à des médicaments, inhibition, replis sur soi, diminution de l’activité sociale, …).

Ils sont sources de démotivation, générateurs de stress et peuvent déboucher sur le Burn-out voire l’état dépressif. Quant aux conséquences pour l’entreprise, elles sont importantes (altération des relation sociales, perte de compétence, altération de l’image, diminution de la productivité, …).

 

Je pratiquerai un diagnostic RPS et vous accompagnerai dans :

  • Identification des facteurs de risques
  • La recherche d’indicateurs d’alerte
  • La recherche d’actions de prévention

 

Accompagnement au changement : Comment faire de sorte que le changement n’ait pas un impact négatif sur la production ?

changement d'environnementQuelque en soit sa nature, les perceptions du changement sont différentes selon que l’on soit dirigeant ou collaborateur. Une des solutions est d’anticiper le changement et d’intégrer les collaborateurs dans la démarche notamment en pratiquant une étude d’impact.

La démarche se structure comme suit :

  • Analyse l’existant
  • Pratique d’une étude d’impact sur les collaborateurs
  • Réalisation d’un plan action
  • Mise en œuvre, suivi du plan d’action et mise place d’actions correctives si nécessaire

Je vous accompagnerai dans la mise en place et le suivi de la conduite du changement

Formateur en santé et sécurité au travail
Vous souhaitez :

  • Augmenter les compétences de vos collaborateurs
  • Sensibiliser vos collaborateurs sur thématiques comme le respect du port des EPI/ des règles de sécurité, des risques travail sur écran, aux ports de charge, au bruit, au produits dangereux,
  • Améliorer les conditions de travail
  • Répondre à une obligation réglementaire (professionnalisation, accueil, sécurité,)
  • Obtenir des aides financières / subvention (AFS, plan de prévention, ….)
  • ….

Je vous proposerai un ensemble de formation :

 

  1. Formation rentrant dans le cadre des habilitations du réseau prévention de la CARSAT/INRS comme « assurer sa mission de Salarié Désigné Compètent- Formation SDC, « Evaluation des risques professionnels – Formation EvRP, Formation Tuteur et santé au travail, …. »
  2. Formation action destiner à former les salariés de l’entreprises sur une thématique et la mettre directement en pratique dans l’entreprise comme par exemple « formation à la réalisation du DUEvRP, analyse des accidents du travail par la méthode de l’arbre des causes, …. »
  3. Atelier de sensibilisation sur des problématiques ciblées comme « les ateliers de sensibilisation au travail sur écran, risque chimique, vigilance, addiction, port de charges, perte de l’audition, …

Pour plus de renseignement, consulter le catalogue de formation https://www.amiris.fr/formations/